Skip to content

“J”accuse”…

28 avril 2010

Merci Mimile, je te revaudrai ça!!

Avant de m’attaquer à cet article de fond, grand exercice de style commandé par la petite entreprise de Sabine , qui consiste à vous expliquer pourquoi j’ai souvent envie de dessouder mes mômes à coups de batte et surtout pourquoi je ne le fais pas, je voudrais rebondir sur l’article de La Mère Joie concernant la fessée.

Comme je ne sais toujours pas faire les liens, c’est celui d’hier!!!

J’ai réfléchi, réfléchi…tellement réfléchi que ma ride du lion s’est creusée et que maintenant je n’ai plus la tête dans le cul mais bien une tête de cul !!!

Bref…

Avant de lire le billet, j’avais entendu Madame Antier à la radio, prônant une loi pour l’interdiction de la fessée. L’argumentation était simple voire simpliste:  » Si on donne une fessée à son enfant on en fait un être agressif et violent, d’ailleurs, pour preuve ceux qui donnent des fessées sont ceux qui en ont reçues » Je raccourcis mais c’était à peu près cela…

Je faisais des bonds, ce qui , croyez moi n’est pas simple, dans une voiture!!

Arrêtez!!! Stop!!!La reproduction n’est pas une fatalité, il est totalement faux de croire qu’un enfant battu, frappera ses enfants, une fois devenu parent. Cela arrive, certes, mais ce n’est pas la majorité des cas..

Non, un enfant qui a reçu une voire des fessées, ne sera pas automatiquement un être agressif voire violent, si tel était le cas, alors oui j’aurais déjà désosser mes mômes!!

Ce que je reproche à notre société et à ses sbires moutonniers tel que Madame Antier, c’est de se réfugier derrière une ultra  judiciarisation pour dissimuler son incompétence.

Car s’interroge t on sur les causes de la fessée?? Se demande t on pourquoi ce père harrassé par ses 3/8 n’a plus la patience de supporter les cris de son fils, quid de cette mère à qui l’on a signifié son licenciement ou alors la possibilité de partir bosser en Roumanie pour 100 euros mensuels et qui n’a plus le courage d’entendre les pleurs de sa fille..

Mon job se situe là, en amont de la fessée, pourrais je dire…Mon quotidien est rempli de salariés broyés par le système, qui tiennent à coup de médocs largement fournis par des médecins qui n’ont plus le temps d’écouter la souffrance..

Alors non je ne cautionne en aucun cas la fessée, j’essaie de comprendre..Et oui j’accuse cette société qui sanctionne plutôt que de prévenir, qui condamne plutôt que d’accompagner, cette société malade de sa course au profit qui ouvre grand les fenêtres pour queses enfants se défénèstrent plus facilement!!

Y’a t il des solutions??des préconisations??

Oui, je n’ai pas la prétention de croire que je peux changer le monde, j’ai juste le droit inaliénable de rêver que, tous, we can!!

Je développerai mon point de vue dans une seconde partie, là il faut que j’aille m’arraver mes gniards, m’énervent!!!

Publicités
29 commentaires leave one →
  1. 28 avril 2010 17:07

    Excellent point de vue que je partage absolument (est-ce que j’ai le droit de dire ici que Madame Antier me sort par les trous de nez ou vais-je déchaîner un ouragan de protestations ?).

    • 28 avril 2010 17:18

      Merci Léonie!!
      Pour une fois où je suis sérieuse, c’est bon d’être soutenue!!
      Antier est une connasse pourissante!!

  2. 28 avril 2010 17:10

    Eduquer plutôt que punir, aider, accompagner …. pas simple de trouver seul la solution, de se dire qu’il y a des alternatives.

    • 28 avril 2010 17:19

      Coucou Béa,
      J’essaierai de donner ma vision des possibles, demain.
      Bises et à la Canote aussi, évidemment!!!

  3. Poulette Dodue permalink
    28 avril 2010 17:35

    J’ai aussi entendu « la Antier » sur ce thème…j’en fumai de la crête !!
    Stigmatiser les gens/parents sans essayer de trouver des alternatives efficaces/réalisable ça m’éééénerve !
    Même quand tu est sérieuse tu sais me faire rire .
    Bises

    • 28 avril 2010 17:59

      Merci ma Poulette,
      Attention crête qui fumait, enfants qui trépassaient!!
      Bises!!

  4. 28 avril 2010 18:45

    Alorom,
    Tu nous fais un peu dans le pathos, là… 😀
    Les gens qui donnent la fessée ne sont pas forcément des personnes fatiguées avec des problèmes sociaux, loin de là. Ayant des représentations figées, ça c’est sûr en revanche.
    Oui, les argumentations contre la fessée sont souvent simplistes et c’est bien regrettable car ça nuit au combat.
    Mais je pense que comprendre les comportements est une chose et les accepter en est une autre.
    La loi n’a pas à être dans l’affectif.
    Ca me fait penser au débat sur la Burka.
    Ah, on crie au scandale : « Les pauvres femmes seront encore plus enfermées ! » – évidemment, le Gouvernement a motivé son idée par la libération de la femme ; ce qui est tout à fait contestable.
    Mais merde, une loi, c’est pas fait pour l’épanouissement individuel, c’est fait pour garantir le bon fonctionnement d’une société.
    Penser avec son coeur, c’est bien. Avec sa tête, c’est encore mieux.

    • 28 avril 2010 19:38

      Ce matin, notre Inspectrice nous disait, à propos des programmes : « C’est la loi » ; sur le coup ça m’a surpris un peu (on à pas l’habitude de le voir comme ça).

      • 28 avril 2010 20:26

        Je suis très « pour le respect de la loi ».
        C’est pas que les lois me fassent mouiller mais je les trouve utiles, dans le sens où l’homme est incapable où que ce soit de fonctionner sans cadre.
        J’en profite pour dire à Alorom que je sais qu’elle s’est investie dans ce billet, que j’arrive avec mes gros godillots, que forcément je comprendsq u’elle peut être sensibilisée par les personnes qu’elle rencontre.
        Mais comme le dirait notre chère Roxane (avec qui bien souvent je ne suis pas d’accord), je suis une teigne. Et je lâche pas ! 😀
        Je suis sensible mais pas sentimentale.

    • 29 avril 2010 05:02

      J’ai le coeur plus gros que le cerveau…..

    • 29 avril 2010 09:37

      J’aime bien qu’on parle de moi même quand je suis pas là! 😉

  5. 28 avril 2010 18:50

    Euh, j’espère que mon commentaire ne semble pas agressif. Je suis assez directe comme personne sur certains sujets qui me tiennent à coeur et parfois un peu rentre-dedans mais ça n’a absolument rien de personnel. 😉
    On peut taper si on veut. 😀

  6. macal permalink
    28 avril 2010 20:07

    bon, j’me mèle encore (c’est-y que ça deviendrait une habitude).
    Je voulais juste dire qu’entre une petite fessée donnée pour calmer le jeu et la maltraitance y’a quand même un pas. Pas qui n’est pas à franchir à la légère, mais de là à légiférer…..

    Maintenant je trouve qu’actuellement y’a quand même des problèmes plus graves que de nous abreuver médiatiquement par ce genre de sujets….. Et là je parle pour TF1, Mme Antier, et C°. On se souvient quand même que Mme Antier fait aussi dans le politique……….rien n’est lancé au hasard

    • 29 avril 2010 05:05

      Je ne suis pas sûre qu’une loi contre la fessée lui rapporte beaucoup de voix!!Elle ser dépitée!!!( C’est naze!!)

  7. 28 avril 2010 20:12

    moi ce que je dis c’est que j’en sais rien! je fais ce que je peux mais au moins le tapage (oh, ça va on peut faire des jeux de mots pourris!) autour de la fessée fait réfléchir! maintenant je les préviens avant de leur en mettre une ;-). AVec Grand Mari on avait pas trop le même point de vue lui était plutôt pour quand le môme avait atteint les limites moi je trouve que ça ne sert à rien même s’il m’arrive d’en donner et le fait d’en parler ensemble (notamment suite aux billets chez la mère joie) a permis de trouver d’autres alternatives. putain c’est compliqué et je suis fatiguée, bizzz! mais t’as raison la reproduction n’est pas une fatalité!

    • 28 avril 2010 20:38

      D’un point de vue émotionnel, je ne peux plus supporter qu’on lève la main sur un enfant. Ca me donne des envies de meurtres. 😀
      Et même si j’entends que les parents peuvent être à bout (vraiment, je l’entends), je me place du côté de l’enfant. Car c’est lui le faible. Pas l’adulte.

    • 29 avril 2010 05:06

      Je suis tout à fait d’accord pour les alternatives, ce que je dis c’est qu’il faut être dans un état d’esprit plus  » apaisé » pour pouvoir les appliquer…

  8. VGD75 permalink
    28 avril 2010 21:17

    Le problème, je pense, vient de ce qu’il y avait une sorte d’habitude dans la fessée. C’était un comportement qui paraissait normal et, après tout, des milliers d’enfants en avaient reçues et ça n’avait pas fait d’eux des serial killers. Cela se faisait dans tous les milieux sociaux. Je mets ces phrases au passé volontairement. Et puis des gens sont arrivés, ont voulu remettre un certain nombre de diktats en place, notamment sur la place de l’enfant (cf Dolto) et le débat, aujourd’hui, est focalisé sur la fessée. Probablement pour les mauvaises raisons (c’est l’arbre qui cache la forêt législative mais, là, c’est un tout autre débat…). Pour être tout à fait honnête, ce débat m’a fait réfléchir. Beaucoup. Sur la manière d’éduquer, sur la manière de sévir quand il le faut, par quels moyens, sur le ressenti de l’enfant… Questions qui ne m’avaient jamais effleurer l’esprit avant (surtout quand je n’avais pas d’enfant). Je n’ai pas de réponses générales, je pense que chacun fait comme il peut, comme il veut. Après, je ne suis pas très favorable à une législation sur la question (je l’ai déjà dit chez LMJ) parce que je ne pense pas que cela incitera plus à réfléchir.

    • 29 avril 2010 05:11

      C’est clair que l’on fait comme on peu …
      Des choses biens, d’autres moins…
      Ces échanges prouvent que nous sommes toutes prêtes à réfléchir et avancer, et ça c’est bon!!

  9. 29 avril 2010 06:40

    Moi je crois que cette loi ne changera rien.
    Au mieux, elle évitera les « petites » fessées (je ne suis pas pour, loin de là, mais quels sont les parents qui n’ont JAMAIS donné une claque sur le cul ? ils sont à mon avis très rares, et ceux-là, franchement je les admire).
    Mais elle ne changera absolumment rien aux cas de maltraitance. Tout simplement parce que la maltraitance est déjà punie par la loi, et qu’il y a tout de même des parents qui continuent.
    D’autre part à quoi sert une loi qui ne sera pas applicable ? il n’y a pas un flic dans chaque famille pour surveiller.
    Alors les gosses martyrisés ne diront rien – comme aujourd’hui. Parce qu’ils ont honte ou peur.
    Par contre peut-être que le gamin fâché contre ses parents qui lui auront mis une baffe parce qu’il leur aura manqué de respect ira porter plainte et ce sont des parents globalement « bien » qui seront hors-la-loi.
    Je ne prône pas du tout la fessée, je suis même plutôt contre. Mes gamins sont grands et ils en ont pris très très peu. Mais le peu qu’ils ont pris ont permis de désamorcer une situation, à défaut de résoudre un problème.

    • 29 avril 2010 07:50

      Coucou BB
      La peur…voilà où je voulais en venir en écrivant cette bafouille, qui n’a d’autre prétention que de donner mon tout pitit point de vue..
      Je m’en vais donc conclure!!
      Bises!!

  10. 29 avril 2010 07:01

    Moi je suis pour la féssée avec la planche à clous ! Non mais on vas pas se laisser faire !

    • 29 avril 2010 07:49

      Coucou Bloody,
      Si je peux me permettre évite la planche à clous, difficile de se justifier devant les bleus, à moins d’être fakir!
      La batte, ça c’est efficace!!Tu peux toujours dire, une fois l’engin essuyé, que tu es sportive!!
      Bises!!

      • 29 avril 2010 07:52

        D’un autre côté, Bloody est peut-être fakir à ses heures perdues…

      • 29 avril 2010 09:18

        Sérieusement, on fait tous ce qu’on peut, j’ai du prendre une ou deux féssée et j’en suis pas traumatiser j’avais dépasser plus que les bornes
        J’ai pas envie d’étriper ma mère pour ça (juste parce que des fois elle me casse les noix). Je suis pas pour la féssée, je ne veux pas frapper mes enfants mais des fois je suis à bout, et paf une tape (pas a tour de bras hein je vais avoir la DDASS sur le dos tout à l’heure), immédiatement je regrette et mon lardon en a rien a cirer et se barre jouer. Même pour la féssée mon « autorité » est pas crédible. Tous ça pour dire que c’est un peu du vent ce que nous raconte dame (f)Antier, il y des gamins plus en souffrance que ceux a qui on effleure le popotin.

  11. 29 avril 2010 09:01

    Quel vaste débat…

    Je mentirais si je disais que jamais il ne m’est arrivé de mettre une fessée, ou pire encore LA baffe…

    Mais je me soigne, tout simplement parce que jamais je ne me sens bien après. Le fameux adage qui dit que « la fessée, à défaut de faire du bien aux enfants, au moins, ça soulage les parents » ne s’applique pas à moi.

    Je me suis toujours sentie mal quand j’en suis arrivée à cette atroce extrémité.
    Pourtant, et sans vouloir me dédouaner, j’avais très récemment cette discussion avec une copine. Et quand je lui avouais dépitée que pépette après moultes provocations avaient fini par « en prendre une » elle me regarda et me dit que jamais sa dernière n’en avait eu… oubliant le jour ou elle me racontait qu’elle avait été « obligée » de mettre celle-ci sous une douche froide pour calmer une colère.

    Ce que je voudrais exprimer par cette exemple, c’est que bien entendu c’est toujours une défaite la fessée (et pour celles qui pourrait penser que j’en ai distribué souvent, je tiens à dire que non, y’a pas besoin des deux mains pour compter) mais qu’il y a tellement de façon de faire du mal à un enfant.
    C’est un poids énorme et la plus grande difficulté à mes yeux dans l’éducation de ces futurs adultes, c’est justement que l’on ne sait pas ce qui va les faire avancer ou bien ce qui va les bloquer…

  12. 29 avril 2010 09:49

    La violence prend souvent le relais quand les mots ne suffisent plus à exprimer ses frustrations: frustration de ne pas être obéi, de ne pas recevoir ce que l’on veut. Et je suis bien placöe pour le savoir, l’ayant subie adulte.
    La clé est pour moi dans l’apprentissage de la puissance du langage verbal et non physique. Aussi bien des enfants que des adultes. A mes enfants, j’essaie d’apprendre qu’on peut régler ses conflits autrement: si on n’arrive plus à exprimer ses sentiments, on s’en va, on s’isole, on attend de se calmer.
    Aux adultes qui me demandent comment je fais pour résister à l’appel de la fessée, je dis que je m’oblige, quand vraiment ça me démange, à retarder mon geste de quelques secondes, le temps de me demander si le sujet vaut bien la peine de me mettre moi-même en contradiction par rapport à ce que je tente de leur inculquer. Bien souvent, voire presque toujours, mon geste ne finit pas, ou plutôt finit dans l’empoignade du réclacitrant avec portage au coin et contemplation de la porte d’entrée à souhait, le temps que tout le monde se calme et puisse à nouveau s’exprimer. Dans les cas ultimes, je les mets dehors. Eté comme hiver. Là pour le coup, sont calmés d’office. Des fois, c’est moi qui vais dehors 😉

    Ah bon, c’était pas la question?

    Ahem.

    L’humain a par nature la violence en lui, si on montre pas l’exemple de cette violence, même douce, à l’enfant, on a déjà une chance de plus qu’il n’en fasse pas de même. Après, le « il a eu une enfance difficile » sensée excuser tous les maux et débordements, ça a le don de me hérisser le poil. Même si forcément ça en rajoute une couche, ça n’explique ni surtout ne justifie pas tout.

    • 29 avril 2010 13:40

      Coucou ma Rox,
      « on s’isole, on se calme.. » mais tellement!!
      Il faur me voir sortir comme une furie et hululer à la lune sur la terrasse ( pour rappel, je vis en immeuble et oui j’ai des voisins!! »)
      Je peux aussi lacher un  » putain de bordel de merde, faites chier!! » tout aussi libérateur qu’une fessée!!
      Une tarte dans ta face:D Nan, un énorme bisou!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :