Skip to content

“J’accuse”, la fin, enfin…

29 avril 2010

Ouais parce que c’est pas tout ça, mais je vais me faire virer par Sabine, moi si je continue!!

Je maintiens que, en aucun cas je n’accepte la fessée comme réponse voire modèle éducatif..Je fais juste profil bas, parce que mes gamins en ont pris quelques unes!!Ceci dit, sauf Willow, je privilégie le coin suite, grace, aux échanges que nous avons eu autour des articles de LMJ!!

Avec le recul, les fessées ( rares, hein ch’uis pas la Mère tape dur, non plus!!) ont été données lorsque j’étais dépassée et surtout lorsque je n’étais pas suffisament bien dans ma peau pour trouver une alternative!

Pour être très honnête, ces fessées ont été très injustes, c’était mon propre énervement que je déchargeais, il n’y avait aucune perspective à l’instant I, d’améliorer le contexte. Après j’ai toujours repris, expliqué, reconnu mes erreurs et laisser dire à mes enfants que je n’avais pas bien réagi, lorsqu’ils étaient en âge de le faire..Cela n’excuse rien, cela ne fait que renforcer mon idée que notre société engendre une pression délétère qui nous empêche parfois de prendre le recul nécessaire.

Le chemin est long, peut être illusoire, mais j’aime à croire que toutes les réflexions autour de la violence, mèneront à une remise en question, aussi petite soit elle, du fonctionnement sociétal.

Je n’en dis pas plus, ce serait trop long et finalement chiant..

Allez demain, reprise des activités normales(???!!!) du non blog!!!

Publicités
18 commentaires leave one →
  1. 29 avril 2010 09:39

    C’est joli comme article, Alorom.
    J’en aime le ton apaisé de la maman qui a cheminé.
    Les choses progresseront mais il faudra du temps, je pense.

    • 29 avril 2010 10:15

      Pourquoi moi j’ai une guerre de retard et j’arrive après toi pour dire la même chose que toi???

      (Pourquoi je peux commenter ici et pas chez toi, d’abord?!)

  2. 29 avril 2010 09:59

    Ce qui me dérange dans cette idée de loi, c’est le fait de culpabiliser d’avantage le parent qui s’est retrouvé au pied du mur et qui a pas su réagir autrement et qui s’en veut. Les tapes (sur la couche) que je peux donner c’est par frustration et je m’en veux après et réfléchis à mon geste (après malheureusement)

  3. 29 avril 2010 10:18

    Punir, et non éduquer. C’est à ça que tend de plus en plus la société. En gros, elle veut nous faire ce qu’elle nous dit de ne pas faire, hein, si on pousse un tout petit peu le bouchon.
    Et tout ça, ça me fatigue un peu. Si on aidait les parents à trouver des solutions plutôt que les stigmqtiser, hein?

  4. 29 avril 2010 10:20

    C’est très bien écrit, et comme dit la Mère Joie, on sent la maman qui a cheminé…
    Ce débat me laisse sans voix… Je n’arrive pas à trancher…

  5. 29 avril 2010 10:40

    Ouais mais les filles cette loi (sur laquelle je n’ai pas d’opinion tranchée, je le précise parce que déjà je n’ai pas assez de connaissances en droit pour savoir déjà si elle est valable) n’est pas pour punir les parents (du reste, il n’est pas prévu de sanctions – ce qui est étrange pour une loi) mais pour aller plus loin dans la protection de l’enfant. C’est très différent.
    On se place du point de vue de l’enfant, là.
    S’il n’y avait pas eu de loi pour la scolarité obligatoire, y aurait encore des enfants qui ne pourraient pas aller à l’école…
    Les parents qui donnent des fessées tout en sachant qu’ils ne devraient sont-ils nombreux ? Je ne crois pas.
    Il y a plutôt un réel problème dans la conception de l’éducation et comme quoi une fessée, c’est bon pour l’enfant. Et ça, il faut impérativement que ça change !

    • 29 avril 2010 10:45

      C’est pas faux

    • 29 avril 2010 12:03

      J’ai écrit comme un pied, moi ! 😀
      Rappelons enfin que ce n’est pas une loi contre la fessée mais une loi contre les châtiments corporels en général (dont la fessée fait partie).
      Or les partisans de la fessée affirment qu’elle n’est pas un châtiment corporel ce qui en dit long sur la relativisation de cette pratique. 😉

    • 29 avril 2010 16:05

      J’aime bien la référence à la scolarité obligatoire !

  6. 29 avril 2010 12:02

    c’est ce que je disais hier dans mon comm’, tout ça a au moins le mérite de faire réfléchir des parents, ça leur donne la possibilité de se remettre en question. Pour le tag, magne toi sinon je t’en colle une! en fait t’as tout le tps que tu veux pour le faire, si si!

  7. VGD75 permalink
    29 avril 2010 13:20

    Je n’ai pas trop le temps de chercher le texte du projet de loi pour voir ce qu’il contient exactement. Ceci dit, avec les amendements possibles, certains projets peuvent être totalement vidés de leur contenu…

    • 29 avril 2010 14:34

      Coucou les filles,
      Merci pour tous vos coms!!
      Figurez vous que j’ai du TRAVAIL ( c’est pas un mot grossier, si??!!)
      Alors pas le temps de vous répondre à toutes, mais un grand merci (encore!!) pour avoir pris le temps de me lire!!
      Bises!!

  8. 29 avril 2010 16:43

    C’est tellement bien dit que j’ai rien à rajouter…

  9. 29 avril 2010 16:52

    Re coucou alorom! Bon je vais prendre la parole chez toi, ce que je n’avais pas osé faire sur ce sujet chez LMJ, honteuse que j’étais de donner des fessées, des fois.
    La fessée, c’était plus une menace, mais aprés, si les limites que tu as fixées sont franchies, il faut bien l’appliquer, ta menace, pour être crédible. Je ne parle donc pas du mouvement d’énervement, mais d’un vrai contexte d’éducation. Les articles de LMJ m’ont fait réfléchir, c’est vrai finalement je ne vois pas bien l’intérêt de ce geste, qui est facilement remplaçable par d’autres punitions, si besoin. L’important c’est que l’enfant comprenne qu’on n’est pas content. Et que ses parents sont fiables, quand ils disent quelque chose, ils le font. Que ses parents sont donc des repères valables, sur lesquels il peut s’appuyer pour avancer. Que le monde n’est pas mouvant autour de lui, qu’il y a des limites. Que les parents seront toujours là pour lui apprendre comment fonctionne le monde, ce qu’on a le droit de faire et ce qui n’est pas possible.
    Bref allons au fait: Pour moi, les parents les plus maltraitants ne sont pas ceux qui donnent une fessée parfois, mais plutôt ceux qui n’éduquent pas les enfants, par flemme, et aussi parce qu’ils ne savent pas comment faire.

  10. Poulette Dodue permalink
    29 avril 2010 17:06

    Rien à ajouter les copines ont TOUT dit !
    Je voulais juste que tu sois consciente que même quand tu te la joues sérieuse et tout ton léctorat est toujours là ! 😉 😉

  11. VGD75 permalink
    29 avril 2010 20:28

    Je voulais juste rajouter un truc : finalement, ce débat est nécessaire. Chez la Mère Joie et ici, les gens disent à peu près la même chose et sont plus ou moins d’accord, avec des nuances bien évidemment. Surtout, tous les commentaires semblent aller dans le sens que la fessée ne doit pas être appliquée car elle n’est pas une solution éducative et n’apporte rien de bon à l’enfant. Je schématise car mon propos n’est pas là. En fait, là où je veux en venir est qu’en surfant sur d’autres blogs, j’ai vu des réactions telles que : la fessée existe depuis les millénaires, elle n’a jamais tué personne et ce n’est pas avec une fessée de temps en temps qu’on fabrique des délinquants… La conclusion que j’en tire est que LMJ a raison, il faut réveiller les mentalités et c’est peut-être là le rôle d’une loi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :