Skip to content

« J’veux du cuir… »

23 juin 2011

 

Si je devais qualifier le non bloug, si VRAIMENT on insistait, genre en tenant Willow par le duvet au dessus d’un précipice, pour que je range mon blog dans une catégorie, je le calerais péniblement en poussant un bon coup , dans la case « blog de maman »..

Car force est de constater qu’il est en grande partie alimenté par le regard horrifié extatique que je porte sur ma portée de casse-couilles mes enfants adorés..

Mais avant d’être cette salope qui balance sur ses mômes maman extraordinairement aimante et attentive j’ai été une ado!! Et ouais , contrairement à ce que peux penser la Blonde, non je ne suis pas née avec cette voix stridente et cette manie obsessionnelle de vouloir que les chambres soient rangées, j’ai, moi aussi, eu ma période  » sébum anarchique et cheveux coqués »…

Je n’étais pas en avance, loin de là.. J’avais joué à la Barbie jusqu’à l’âge canonique de treize ans, j’avais dormi des années sur le dos avec la crainte que mes seins ne poussent pas, petit apparté à usage des éventuelles jeunes filles en formation serrée qui arriveraient en tapant  » je vais buter ma vieille!! » sur Gogole, dormez tranquilles sur vos estomacs encore rebondis par l’enfance, mes seins sont toujours restés aussi..discrets, fin de l’apparté!! .

Autant te dire que, mes quinze piges largement entamées, l’idée de voir le loup autrement que culbutant Mère Grand dans un bouquin qui s’accompagnait d’une cassette audio produisant un très insupportable bruit de clochettes , ne m’avait absolument pas effleurée le cerveau..

Ma seule expérience un tantinet sexuelle, se résumait à la langue de Sébastien V qui s’était retrouvée un beau jour en train de tenter une laryngoscopie sur mon individu, me laissant l’étrange ressenti d’avoir gobé une truite vivante que mon côté PETAsse m’avait fait immédiatement relâchée!!

C’était sans compter sur les copines, qui elles, avaient parfaitement intégré la notion de majorité sexuelle et menaçaient de me faire passer définitivement pour la niaiseuse du territoire sacré de la cour de récré!!

J’abordais donc l’été des mes quinze ans avec la ferme intention d’aller jouer au con…

C’est là que je rencontrais le garçon qui fut désigné , après moult délibérés avec moi même et les 250 copines du camping, comme celui qui aurait la mission de merde l’honneur de me faire péter l’hymen déflorer..

C’était un allemand, oui, sache que le teuton est sexuellement très actif, et histoire de basculer définitivement dans le camp des enfants rebelles, c’était..un punk allemand!!! La crête gélifiée pire qu’un dragibus, l’oeil charbonneux, la rangers savamment dégueulasse, il représentait pour moi, qui allais à l’époque, à la piscine, ma serviette roulée dans mon sac Dorotennis, la transgression suprême!!

Malgré ce que je jugerais aujourd’hui comme un déguisement pour la fête du labours, ce mec était d’une beauté à tomber avec un côté mauvais garçon des plus émoustillant!!

Après avoir accompli un  temps de parade amoureuse raisonnable, qui, par ailleurs devrait prochainement être ratifié dans le cadre des accords Shengen, il était temps de passer à la vitesse supérieure…

Un soir , nos yeux ( car avouons le ma pratique de l’allemand était des plus..originales..) nous dirent  » vas y Frantz, vas y, c’est bon bon bon ».. Oui appelons le Frantz, Luigi serait moins crédible..

C’est avec une énorme légère appréhension que je rentrais dans sa canadienne ( NAN, il ne s’agissait pas d’un plan à trois international, mais bien de l’ancêtre de la quetchua ) car oui faire l’amour pour la première fois dans une vieille tente, me semblait fort à propos..

Là je n’étais n’en menais pas large… Même si la truite avait cédé bien volontiers sa place à de douces sensations là et là, là aussi, j’avais une trouille bleue..

 » Putain, putain je vais me faire déboiter, ça pue la prothèse de hanches ce truc, il va me fracasser mes petites pattes arrières!!! » Voilà à peu près tout ce à quoi je pensais , m’empêchant par là même tout mouvement susceptible d’être interprété comme un « Feu » en espéranto corporel!!

Au moment où j’envisageais sérieusement de prendre mes jambes et mon cul à mon cou, Frantz, mon punk à l’oeil aussi noir que ses ongles, me murmura:  » moi aussi ch’ai peur »..

J’ai fondu direct… Nous avons décidé d’un commun accord que c’était un peu trop tôt pour moi mais que l’on pouvait continuer à explorer les joies de la pisciculture ensemble..

Je garde un très bon souvenir du mec tendre et respectueux qui se dissimulait sous son côté obscur..

Quant à ma première fois, et là j’invite toutes les jeunes filles à se lever bordel, il est presque 15 heures,  et à venir lire ceci.. Ce fut un pur moment d’amour, de douceur que j’ai vécu dans une sérénité totale, parce que j’ai su attendre ..

PS: J’espère ne pas avoir trop déçue ma troupe de chaudasses qui attendait peut être un article plus croustillant.. Je vous rappelle, sinon il paraît qu’on arrache les ongles de ma fille, que je tiens ( bien mal) un blog de maman!!!

 

 

 

Publicités
24 commentaires leave one →
  1. MrsB permalink
    23 juin 2011 15:28

    Excellent !
    Quelle chute ….de reins ! 🙂

  2. 23 juin 2011 15:35

    Merci, mais alors merci Mrs B!!! Ton avis est toujours..précieux, je suis ravie que ça t’ai plu, c’était un peu casse gueule!!

  3. 23 juin 2011 15:37

    « on pouvait continuer à explorer les joies de la pisciculture ensemble.. » ahahahahahaaaa!!! je suis morte de rire! mais c’est aussi très bien raconté! Bravo Alo!

  4. 23 juin 2011 15:56

    On aimerait que tu écrives plus souvent. 😉
    Voilà.

  5. 23 juin 2011 16:03

    Moi aussi!! :D:D
    Je devrais traverser une période féconde ( pour le non bloug hein, parce qu’un cinquième, je m’enfuis maintenir les troupes en Afghanistan!!), j’ai deux trois trucs sous la pédale !! Non je ne donnerai pas de noms!!:D

  6. 23 juin 2011 16:04

    Bien d’accord avec la Mère Joie, même si je n’ai découvert ton talent que récemment.

    • 23 juin 2011 16:05

      Merci Maman Sioux!! Comme quoi, parler cul, ça vous fait sortir du bois les filles!!:D:D

  7. 23 juin 2011 16:09

    Roooooooooh chuis déçue ! Moi qui espérais du hot hot hot !

    PS : je partage ton avis 😉

    • 23 juin 2011 16:16

      Pour le hot hot hot, suis meilleure à l’oral!!:D Attends il faut que je fasse gaffe à ce que je dis, je suis meilleure lorsuqe je raconte..

  8. 23 juin 2011 18:02

    Ben oui, mais pour être une maman, hein, bon ….. 😉
    Très beau texte ma belle !!

  9. nini permalink
    23 juin 2011 20:15

    Trop forte !!!… et excellent comme d’hab’ jsuis morte de rire….Merciiiii….

  10. 23 juin 2011 21:38

    mouarf mouarf comme d’habitude !!!
    et pourquoi que non on pourrait pas te cataloguer blog de maman, ils sont arrivés comment les gamins hein ?
    c ‘est ma foi très joliment raconté cette non première fois sur le non bloug!

  11. Poulette Dodue permalink
    23 juin 2011 21:43

    Sublime…Comme d’hab je suis émue et j’ai le sourire en même temps, ce qui fait que j’ai du coup un drôle de tronche !
    « cheveux coqués » = PTD XD XD XD !

  12. 23 juin 2011 21:43

    Ben voilà, j’arrivais pas à mettre un mot sur la sensation… la truite froide, c’est ça !!!
    😀

  13. 23 juin 2011 22:13

    ah ah, moi c’était un anglais, sosie de Shakin Stevens… ok, laisse tomber, plus personne ne se souvient de Shakin Stevens…
    (juste pour info, l’âge de la 1ère fois reste tout à fait stable depuis très très longtemps, genre 17 ans pour les filles)
    Un plaisir de te lire, comme d’hab’

  14. 24 juin 2011 10:02

    Comme Poulette, « cheveux coqués » . Tu as oublié de mettre des gros mots dans certains paragraphes ♥♦♣♠
    @Bbflo: j’avoue mon ignorance totale de Shakin Stevens

  15. 24 juin 2011 22:16

    Mais qu’est-ce que tu fous au Sud de la Loire toi ??? Viens vivre plus près de chez moi, on rigolerait bien, on draguerait des petits serveurs !!
    Excellentissime billet, morte de rire comme d’hab. Je t’aime quoi.

    Et che n’ai pas peur de le dire.

  16. 25 juin 2011 10:29

    j’ai retrouvé sur facebook il y a 2 mois mon amoureux allemand version métalleux de quand j’étais en première; poilade des 2 côtés dans les quelques mails qui ont suivi, je conseille l’expérience à toutes!

    sinon le « moi aussi ch’ai peur » me fait hurler de rire et je le visionne très bien!!

  17. 25 juin 2011 18:59

    HA mais moi aussi j’ai galoché un allemand !!!!! Mais le mien c’était un scout (et il avait pas peur, lui, j’ai du le freiner, merde j’avais 14 ans ! comme quoi !!!! punk :1 scout : 0 ) !!! 😉

  18. 30 juin 2011 15:48

    Alors, je rebondis non pas sur l’article en lui même, mais sur le blog en général : comment ça fait plaisir de lire un « endroit » comme celui ci 🙂
    Parce que l’amour inconditionnel pour l’enfant d’accord, mais on reste humaine BORDEL !
    Alors, maintenant que j’ai trouvé ce lien, je reviendrai, car ça fait du bien dans mon cœur et dans mon esprit !

    mag

  19. 26 septembre 2011 14:59

    je ne me suis jamais tapé d’allemand je crois …. (en mode : oui j’ai eu une vie sexuelle libérée avant d’avoir 3 gosses et un mari qui lit mon blog donc je ne peux pas raconter e genre de truc …) (ou alors il me gonflerait …)
    je kiffe ton écriture !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :