Skip to content

Merci…..

10 août 2011

 

Je ne suis pas douée en léchage de cul et en plus ça me coûterai une blinde en détartrage..

Alors , à toutes celles et ceux qui sont passés par ici pour déposer leur soutien et leur amitié: merci!!!

Merci pour mes enfants qui prendront le temps de lire vos commentaires ( seule mon Graton les a lus et est très demandeuse de témoignages de celles ou ceux qui ont perdu leur papa, jeunes, alors si vous avez cinq minutes un petit mail pour elle et je lui laisserai le clavier..), merci pour moi …

Chaque commentaire était une dose d’énergie.. C’est pourquoi j’évite de les relire tous d’un coup, sous peine de me retrouver transformée en raveuse sous acides à minets…

Un merci tout particulier ( et je ne mettrai pas les liens, la flemme, mais elles sont juste à droite là..) à mes Follasses..

A celles qui m’ont envoyé des messages plein d’amour: Mère Bordel, Snana, Maman@Home, SophieL.. J’en oublie sûrement ne m’en veuillez pas..

Et surtout un immense MERCI à Mentalo et LMJ à qui j’ai demandé un exercice bien difficile , m’appuyant de toutes mes forces sur l’étendue de leur humanité…

Mes enfants vont le mieux possible dans l’horreur qui les a frappés, mais je prendrai le temps de leur rendre hommage..

Profitez de la vie, parce que même si parfois c’est une sacrée pute, elle est rudement jolie…

 

 

Publicités
24 commentaires leave one →
  1. 10 août 2011 08:42

    Des bises !

  2. Poulette Dodue permalink
    10 août 2011 09:55

    C’est officiel tu m’émeut autant que tu peux me faire marrer !
    Bises à la casba

  3. 10 août 2011 09:57

    J’aurais aimé poster mon premier commentaire chez toi dans d’autres circonstances, de tout coeur avec vous. Plein de pensées.

  4. 10 août 2011 11:03

    Je suis désolée. J’avais raté un message, il a fallu que je suis là. Je pense très fort à vous.

    • 10 août 2011 11:04

      Je suis désolée. J’avais raté un message, il a fallu que ce soit celui-là. Je pense très fort à vous.

      Le lapsus est révélateur. Je sais bien qu’on ne se connait pas mais … si je peux faire quelque chose …

  5. 10 août 2011 11:53

    Je pense fort à vous, désolée de ne pouvoir faire mieux

  6. 10 août 2011 12:35

    L’art et la manière de me faire rire et pleurer dans un billet de 20 lignes… Je m’incline bien bas… Plein de pensées pour la tribu…

  7. 10 août 2011 13:45

    Petit passage tout discret pour te dire que je pense fort à tes enfants et à toi. Je pensais lire plein de jolies choses à mon retour de vacances et au milieu de tous ces articles, je suis tombée sur le tien et j’ai pleuré, j’avoue. Je vous envoie toute la tendresse et le réconfort qu’il est possible d’envoyer en cet instant difficile. Mon Homme vit sans son papa depuis 10 ans moins un mois et je sais qu’il avance tout en pensant à lui.
    Des pensées et des bisous à tous

  8. 10 août 2011 17:59

    Toi qui nous apporte notre rayon de soleil si souvent, voilà que tu m’émeus…
    Bref, je pense fort à tes enfants car j’ai perdu mon papa il y a qq années (j’étais + âgée qu’eux, il est décédé qd j’avais 24 ans). C’est très dur au début, et puis, avec le temps, on se rend compte qu’on se remet doucement à sourire, à rire… et à penser à lui avec tendresse et moins avec peine…
    Je leur souhaite du courage et de la patience, seul le temps aide à guérir, je crois. Et ils penseront toujours à lui, dans tous les cas, ils ne l’oublieront jamais, j’en suis le témoin.
    Embrasse les fort pour moi et dis leur que je les comprends, s’ils ont besoin, fais moi signe (tu me trouveras sur FB si besoin)
    Bises

  9. 10 août 2011 22:16

    Je passe des larmes au rire comme toujours avec toi! Des bisous! Et qu’elle est chouette cette blogo avec ses amitiés! des bisous!!!

  10. 11 août 2011 01:31

    Je n’ai pas osé sur le billet précédent, mais là j’ose. Je pense à vous, très fort, de là où je suis et même si l’on ne se connaît pas.
    J’ai perdu ma maman à 15 ans (et je suis l’aînée de quatre enfants, donc les autres étaient bien plus jeunes encore), je connais cette douleur.
    Je vous embrasse…

  11. 14 août 2011 11:27

    Bonjour,
    J’arrive tout droit de chez miss bordel, je suis une blogueuse aussi, future maman je l’espère, très bientôt.

    J’ai perdu mon papa jeune, enfin, lui était jeune 46 ans, moi j’en avais 25 ans. Dépression suivie d’un cancer des poumons. J’étais une fifille à son papounet chéri, j’étais aimée, gâtée, pourrie, embrassée, câlinée, admirée par ce papa. Le meilleur papa du monde, le plus doux, le plus gentil, le plus aimant. On ne peut pas vraiment en sortir indemne. Ce qui me rend triste, c’est qu’il ne me verra jamais enceinte, qu’il ne me donnera pas le bras à mon mariage, qu’il ne verra pas ses petits enfants.

    Mais non, il ne faut pas se laisser abattre, il faut se laisser envahir par cet amour, par cette tristesse et puis surmonter tout ça. J’ai souvent été interloquée par ces larmes qui arrivent d’un seul coup. Un souvenir, une odeur, une photo. Ça soulage. Il faut pleurer et puis lui parler, beaucoup.

    Mon papa est un ange qui me protège, mon papa et moi, on parle souvent tous les deux, il est pas loin, il m’entend, il me protège, je le SAIS. Mon père est là, dans mon coeur tous les jours. Un jour je serai plus vieille que mon père. C’est bizarre.

    C’est dur, c’est long, mais ça s’atténue.

    Il y a une vie après cette douleur, il y a une suite, plus douce, moins amère. Il y a un futur heureux même pour les enfants qui ont perdu un parent. C’est un club bien triste que celui des enfants qui ont perdu un papa. Mais non, il n’est pas perdu, il n’est plus là physiquement, mais l’amour est là.

    Il faut alors continuer bravement, la tête haute à montrer à ce père disparu, qu’on est une fille bien, une femme accomplie. Il serait tellement tellement fier de moi. Il serait si heureux de me voir pleine de vie et de projets!

    Alors, je continue. Je vis et je souris.

    Le poids de la mort passera. Courage.

    Je vous envoie tout mon soutient.

  12. Patmoll, permalink
    20 août 2011 13:46

    Plein de courage à vous !
    Bises affectueuses…

  13. sonia permalink
    24 août 2011 09:06

    C’est une triste occasion pour laisser un commentaire mais comment rester sans voix face a ce genre d’evenements. J’ai perdu mon papa il ya 6 ans j’en avais déja 25 ans mais on est toujours trop jeune de toute facon pour laisser partir son papa, et j’avous qu’il n’y a pas un jour ou je ne pense a lui il est toujours avec moi le trou au fond de mon coeur s’est un peu refermé mais il est toujours là. Quoi dire a des enfants je ne sais pas trop je regarde les miens et je me dis comment je pourrais faire moi face a cette epreuve?
    Mes pensées sont avec toi et tes enfants , le soir regarder le ciel je suis sure qu’une etoile vous surveille de prés . Tendresse

  14. 30 août 2011 13:09

    Plein de douces pensées pour apaiser (un peu) le chagrin. Je t’embrasse.

  15. bergie permalink
    30 août 2011 16:40

    oh ma belle, je viens de voir ton billet!
    je t’envoie pleins pleins de courage, pleins de bisous
    a très bientot

  16. 31 août 2011 17:37

    Je t’embrasse… c’est tout.

  17. 7 septembre 2011 09:11

    Oh merde 😦 Je viens juste de lire…
    Je pense fort à vous, d’autant plus fort que le 3 aout mes enfants ont failli perdre leur maman…
    Courage et bisous ( je sais, c’est nul mais je ne trouve plus mes mots là)

  18. 15 septembre 2011 11:06

    J’arrive bien tard 😦 Si jeunes et déjà des caps difficiles à passer. Pleins de bisous à vous tous. Et des pensées pour le papa aussi.

  19. 19 octobre 2011 11:00

    Been reading your site for a while now and must say; good writing. Usually I don�t make it through an entire writeup but you have wellwritten and interesting points. Looking forward to more from you.

  20. 31 octobre 2011 17:41

    Bon courage a toi et tes enfants.

  21. 22 novembre 2011 00:01

    j’etais pas la en aout, puis j’ai laissé le blog en peut à l’abondon en septembre je suis revenue en force que fin octobre je t’ai donc zappé et je m’enveux tellement, c’est pas comme si on se connaissais pas ….fait chier je m’enveux ….bisous ma douce, bisous à tes loulous, pas de mots, il y en a pas des assez fort, des assez réconfortant, la vie est chienne…

  22. 15 janvier 2012 00:35

    Je passe prendre de vos nouvelles … Des Bisous

  23. 14 février 2012 16:05

    On espère vous relire un jour…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :