Skip to content

Reverso…

25 juin 2012

      Je pense être une mère cool voire roots, même, allez..lounge, une hobo de l’éducation en somme…Cependant parfois mon Gaffiot ado/adulte se casse la gueule et outre le fait que j’ai furieusement l’impression de parler une langue morte, la non compréhension s’installe avec mes ados au point que l’idée de les écorcher vifs et de balancer le résultat sur leurs murs FB me titille langoureusement le neurone..

Exemples:

Moi: " Le Gros, tu voudras bien m’étendre le linge steupait??"

Lui ( vautré sur la canap, position immuable qui me laisse imaginer qu’à 24 piges, il aura définitivement la forme de la pyramide de Khéops): " Ouais, ouais deux minutes.."

Alors petit apparté, deux minutes en espace/temps ado c’est une vie pour toi…

Une heure plus tard..

Moi ( un chouille tendue): " Oh, tu veux bien vider la machine???"

Lui ( agrippé à sa manette comme une crête de coq à son sguegue): " OOOUUUIIIIII DEUX MINUTES!!"

Moi ( la bave coulant entre mes dents pétées par un bruxisme nerveux fulgurant):" ETENDS LE LINCHE MERDE!!!"

Lui: " Ouhla, mais t’es bien énervée, t’es trop stressée maman, faut décompresser.."

Moi: ?????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ce genre de situation peut se produire également avec l’ado femelle:

Moi ( pas encore redescendue de mon trip " tiens si j’en faisais un chapeau de lampe de ce petit con?"): " Je t’ai demandé deux milliards de fois de ranger ta chambre, alors maintenant tu dropes et tu t’y mets sinon: je te prive de portable/soirée/magnum chocolat-noisettes/copines A VIE!!!"

La Blonde ( tiens, elle aussi sur le canap, si ça se trouve ils font corps avec le meuble et vont souffrir mille morts lorsque on viendra les désincarcérer, à réfléchir.. Ou alors, OU ALORS ils sont devenus mobiliers, de mous ils sont passé à meubles..): " Ouais attends, mais ça m’saoule là, y’a les Anges à la télé.."

Moi: " EXCUSE moi, deux MINUTES, mais je vais pas attendre qu’il y aie un reportage d’Arte sur la pratique de l’harmonium en Ouzbekistan pour que tu bouges ton cul!!"

Elle ( les yeux en l’air": " Ouhla, mais qu’est ce que t’es stressée, t’as passé une mauvaise journée et c’est moi qui ramasse??"

Moi: ???????!!!!!!!

Je pourrai continuer comme ça ad nauseam mais après je pourrai plus dauber, alors ce sera tout pour aujourd’hui!!

Rencontre du troisième type…

22 juin 2012

 

   Il y a quelques années alors que je travaillais consciencieusement à exploser mes points de permis, j’ai du péter le score un jeudi où, sur un aller/retour Lyon Dijon, je me suis fait choper à l’aller ET au retour!! Il m’est arrivé un truc super space qui m’a donné l’occasion de rencontrer de plein fouet le spécimen le plus con d’organisme vivant .. Jusque là, la palme revenait à la Blonde qui fut éjectée sans ménagement de son trône par..une buse, et ouais con comme une buse j’ai rien inventé!!

Je roulais sur cette autoroute déserte, prétant son asphalte vierge à mes pointes de vitesse, nécéssitées non pas par une quelconque poussée chimèrique de testostérone, mais par l’envie de rentrer au plus vite à la casa.

Je l’ai vue avant qu’elle ne me voit, posée sur le bas côté, sagement installée de l’autre côté de la barrière de sécurité mais néanmoins sans son gilet jaune fluo indiquant une panne moteur.. Puis elle a tourné sa tête de piaf et m’a fixée..longuement, intensément,langoureusement , connement!!!

Et là , tout de suite, j’ai su que cette abrutie de buse, car s’en était une, allait venir se scratcher et finir sa vie de volatile décérébré dans mon pare-brise…

J’ai écrasé le frein à défoncer le bas de caisse et histoire de partager un peu la bétise abyssale de mon hôte indésirable, j’ai..fermé les yeux!! Sur l’autoroute à 180, c’est clair que ça ne peut que te sauver la vie!!

Elle a eu la délicatesse de ne pas m’exploser le pare-brise et de mourir dignement sur la file de gauche, respect..

Jusque là, elle gardait donc sa première place bien méritée d’être vivant le plus con de la galaxie..

Puis il y eu mardi dernier..

Pour la faire courte et lisible, la Blonde malgré des dénégations qui auraient mérité une bonne séance de torture à base de fourchettes à escargots plantées dans les yeux, m’avait piqué mon maquillage… Il faut avouer que sans mon mascara et mon crayon j’ai la tronche de Casper.

Je rentrai donc dans ce temple de la futilité, cet antre du ravalement à base d’intestint grêle de bébé phoque, bref je poussais la porte d’une grande enseigne de ripolinage féminin. Je fus accueillie par une toute jeune fille à qui je demandai:" Bonjour petite enfant nubile mademoiselle, je voudrais un crayon pour les YEUX violet foncé, s’il vous plait" C’était concis ,clair, précis, en même temps je déteste perdre mon temps à me pignoler le cerveau pour savoir si mon iris ressortira mieux cerné de marron ou de vert, c’est prune et puis basta!!

Là, elle m’entraîne devant un stand et me sort un crayon à LEVRES du plus beau carmin.. J’esquisse un sourire, après tout l’erreur est humaine et lui dis que je n’ai aucune envie de ressembler à Marylin Manson!! Vide intersidéral dans le regard de la demoiselle.. Pas grave, je reprends plus lentement: " Euh non voyez vous, moi je veux un crayon pour les YEUX de couleur prune.." là, same player, shoot again!! Elle me sort un khôl BLEU!!! Je commence à avoir la gueule du Jocker tant je réprime la saloperie de fou rire qui me titille!!

Je tente, folle que je suis: l’HUMOUR!!

"C’est pas mal, rouge+bleu, on s’approche du violet là, vous voyez!!!, mais un tout en un ce serait bien quand même.."

Vide…..

Finalement sa responsable a pris le relai avant que mes hurlements de hyenne fasse écrouler les murs..

Exit la buse, welcome la demoiselle du crayon à mirettes!!!

A demain…

16 juin 2012

Demain, ce sera ta fête..

Demain, tu seras près d’eux comme chaque jour..

Demain, nos enfants seront entourés par ceux qui les aiment et qui ont été présents à chaque instants..

Demain, nous lèverons nos verres haut dans le ciel, à ta santé..

Demain, nos enfants riront de nos conneries..

Demain, nos enfants pleureront dans nos bras …

Demain, ils nous prouveront encore combien ils sont forts et admirables

Demain, la vie sera là et tu seras dans cette vie..

Demain, l’amour sera là et tu nourriras cet amour..

Demain, ce sera ta fête…

Bien à vous…

15 juin 2012

Chère Valérie,

La proximité que vous avez su créer en balançant ce pauvre tweet qui vous a immédiatement renvoyée dans le cloaque de la commune des mortelles, m’autorise à vous appeler Valou, Val, Valoche???

Ouais Valoche c’est bien, vu le nombre que vous allez devoir trimballer ça me semble approprié, non??

Laissez moi vous expliquer, Valoche..

Il se trouve que je me suis cognée votre alter égale pendant trois lllooonnngguueess années!!

Au début, tout allait bien, elle devenait la compagne officielle de l’ex camarade, me soulageant ainsi d’une blinde de culpabilité, je ne pouvais l’ accueillir, donc, qu’avec une bienveillance teintée de soulagement.

Narcissiquement, étant donné nos différences, je gérais bien l’affaire, je la laissais donc poser sa brosse à dents, ses multiples paires de pompes, son stérilet et son petit cul dans cette maison qui avait été mienne.

Par conséquent je lui laissais mes enfants une semaine sur deux, puisque bien décidés à être un couple parental solide, l’ex et moi même avions opté pour la garde alternée.

Croyez moi Valoche, ce n’est pas facile de confier ses petits à une inconnue, ce malgré le respect que j’avais pour la nouvelle vie de l’ex..

Visiblement j’échappais aux codes qui consistent, et vous êtes là pour en témoigner, à vouloir que l’ex femme: meure empoisonnée au polonium, ressuscite pour être démembrée par un sociopathe,puis finisse énuclée par des corbeaux et autres joyeusetés de la recomposition familiale..

Plus l’ex camarade et moi tentions de mener à bien notre mission plus votre clone de cul de basse fosse ruminait ses projections jalouses..Jusqu’à:

M’interdire l’entrée dans la maison, refaire entièrement l’intérieur au mépris des refus de mes enfants pour effacer toutes traces de moi, rester néanmoins dans les meubles de la famille nucléaire, parce qu’une chaine BO, un va pas cracher dessus, non plus, c’est raccord avec l’image, refuser de me saluer puis chouiner auprès de l’ex en utilisant tous les stratagèmes de la petite fille éplorée pour qui s’est TTEEELLEEMMENNTT dur…

Comment vous dire, Valoche?…

Quoi que vous fassiez, y compris égorger un coq noir à la Lanterne en marmonnant des imprécations ésotériques, rien n’enlèvera le fait que votre homme, qu’il soit Président normal ou chômeur consanguin, restera le père des enfants qu’il a eu avec sa précédente compagne. Point trait basta!! En aucun cas cela ne signifie qu’au détour d’une conversation concernant les enfants il lui glisse:" Bon, qu’en penses tu pour le grand, on la finance sa bagnole?? Tu sais que t’es toujours aussi bonnasse, toi, je te jambonnerais bien là tout de suite"..

NON et re NON, Valoche détendez vous, on peut respecter la mère de ses enfants et être parfaitement clean dans ses relations amoureuses, le feu conjugal étant éteint depuis belle lurette..

Finalement vous êtes une femme tout à fait normale…

 

 

 

Pendaison…

8 juin 2012

Qui dit nouvelle maison, dit pendaison de crémaillère..

Pour mézigue c’est ce week-end alors que le jardin est transformé en sous clone européen de la Nouvelle Orléans..

Entre 40 et 50 personnes ( perdu le compte..) sont attendues pour cette soirée dont le thème sera: " les ados"!! Aucune remarque sur le fait que les chouilles à thèmes relevaient déjà de l’injection létale en 1990, je m’en bats les steaks, tant que y a moyen d’avoir du dossier!!

Donc depuis une semaine mon stress monte, tranquille comme papa sur maman, ce qui donne des dialogues parfois..surréalistes:

Moi ( oeil plissé, air suspicieux/interrogateur) à La Blonde:" Dis moi, ma chérie, comment fais tu pour avoir une pizza pareille sur la tronche?? C’est rapport avec mon déguisement, tu vois?? Tu pleures??"

Moi à Le Gros: " Putain t’en es où de ma playlist?? Je voudrais vraiment que tu me trouves une chanson..attends le titre c’est " J’encule ton père", non ça c’est le refrain oui c’est ça " j’encule ton père, j’encule ta mère", mais qui chantait ça déjà?? Oui parce que figure toi que, ado, j’ai eu une très courte période punk à chien avant de devenir la mère exceptionnelle que je suis, tu vois?? tu dors??"

Le Graton à Moi: " Mais pourquoi tu stresses comme ça, maman?? C’est bon, tout va bien, tiens d’ailleurs tu te souviens que le 22 j’ai vingt copains qui viennent fêter MA crémaillère??"

Moi ( la mauvaise foi faite mère) à Le Graton" HHHAAANNNN, c’est quoi c’t’histoire ?? tu m’en as jamais parlé, tu crois que j’ai que ça à faire?? On en reparlera, tu vois? Tu boudes??"

Moi à Le Camarade:" T’as branché le frigo?? Combien de litres de vin à ton avis? t’as branché le frigo?? Et le punch, combien de litres, t’as branché le frigo?? et les spots, tu les a trouvés?? t’as branché.. T’es énervé??"

Le Gros à moi:" Ta chanson en carton, je trouve pas.."

Moi à Le Gros:" Quoi?? mais demande à tes potes, bordel!! Non, mieux, aux parents de tes potes, c’est générationnel ce truc, pas possible que personne ne trouve le nom du groupe!!"

Moi à La Blonde: " J’ai eu G au téléphone, elle demande à ce que tu lui prépares une tenue d’ado, pompes de pute incluse.."

Le Camarade à Moi:" Calme toi mémère, on va y arriver!! Et je t’avertis: si tu t’endors à 21h30 je te réveille à coups de pompe dans la gueule!!"

Moià Moi: " Me font tous chier, me cogne tout, putain ça va être BON!!!"

 

 

Depuis une semaine le stress monte tranquille comme papa sur maman.

Putain, putain, putain!!!!

4 juin 2012

J’avais le choix: Soit j’inondais de mails mes potes, au risque inévitable de prendre un " MAIS PUTAIN TA GUEULE ON BOSSE, NOUS!!" à peu près au 120 ème courriel hystérique, ou je balançais l’info sur le non bloug. Dans les deux cas, seul le partage pouvait m’enlever un dix milliardième de la honte qui s’est abattue sur moi, mes enfants, mon mec, ma toute nouvelle chatte…

Bon, dégagée la suite du clou , qui, entre nous, n’en valait pas un ( question: Ils recrutent aux Grosses Têtes??Parce qu’il y a nécessité à penser reconversion!!)

J’explique:

Je suis multi-burlingues, en gros j’ai un boulot qui m’oblige à changer très régulièrement d’endroit. J’ai donc plusieurs lieux de travail, plusieurs ordis, plusieurs machines à café pourries…

Aujourd’hui, comme tous les lundis j’arrive dans le bureau de l’après’m, tu suis où je vire grosse lourde et je te redis que.. J’allume le PC d’une main, l’autre tentant d’ouvrir ma saloperie de salade en plastique sodégueu. J’attaque cette bouffe moisie qui me vaudra, sans doute, un jour, une rebellion massive de mes organes internes, tout en lisant le dernier article de Vieux Félin. Post recensant de judicieux conseils pour être une pipeuse de première bourre pour avoir une sexualité épanouie.

Il me faut préciser que je ne peux aller sur ce blog que les lundis après-midi, le reste du temps la Forpronu 3.0 de la boite qui me sous paie, envoie un bataillon de snippers sur méta-amphètaminés qui se positionnent, lance-roquettes, en main, devant l’ordi en hurlant " Touche à ce blog, connasse et on te fume!!"

Le vieux greffier est black listée dans le grand Capital!!

Bref,

Comme, c’est la pause dej, je considère que c’est mon moment à moi où personne ne peut venir me péter les glinches que, hélas, je n’aurai jamais.. Je vais prendre un café histoire de faire progresser plus vite la science en lui faisant don de mon corps et je sors fumer une clope. Laissant mon bureau fermé pas à clef et l’ordi ouvert sur la page évoquée plus haut avant que tu tombes dans le coma.

En revenant, pute de lui: un mec, penché, très penché lisant l’article où il y a autant de fois le mot "bite" que de "oui" dans la Bible!!!

Flottement, solitude, envie de décéder là tout de suite, pourquoi attendre???

J’ai fait genre " J’ai rien vu, tout est NORMAL, aucun CHANGEMENT.." et l’ai gentiment prié de revenir plus tard une fois que je me serai cassée loin ttrrrèèèsssss looiiinnn. lorsque ce sera l’heure comme indiqué en gras sur cette bordel à queue de porte qui était fermée, merde!!

J’ai pris deux énormes risques en écrivant ceci: J’ai linké VF, ce qui veut dire que potentiellement cette nana qui a un talent énorme peut venir s’écorcher la cornée par ici.

Je l’ai écrit sous une session qui n’est pas la mienne ( zappé mon mot de passe) et j’ai deux chances sur une d’oublier d’effacer l’historique.

Vais me casser au Canada, cela équilibrera les comptes de psychopathes!!

Le clou

25 mai 2012

Certainement en contradiction avec mon modèle parental qui consistait à ce que mon père se cogne tout pendant que ma mère larvait devant lesFeux de l’amour ( je reviens de TRES loin!!), je me suis construit une idée du couple basée sur un partage très sexué des tâches. Au XY: le barbeuque, le bricolage, la tondeuse, à moi: les jours enfants malades, les pizzas surgelées et la contemplation du décès des clématites..

Oui j’ai l’esprit vert bouteille parfois, le bleu marine ayant été définitivement éradiqué de ma chromatique psychique..

Néanmoins avec les années et m’étant définivement persuadée que je ne serai jamais le clone de ma génitrice, j’ai évolué. Si je n’en suis pas encore au point de m’enfiler des binouzes avec mes potes dockers, je me suis quand même masculinisée, dans mes actes, ayant toujours eu des couilles dans le cerveau..

C’est pourquoi le 1 er mai dernier, jour du VRAI travail, les 364 autres étant réservé à branler le mamouth, j’ai, pour la toute première fois, passé la tondeuse dans notre jardin où l’herbe me chatouillait désagréablement l’aisselle engageant ainsi une bataille rangée avec ma toison hivernale..

Munie d’une tondeuse qui avait du avoir son quart d’heure de gloire en 1977, pesant 120 kgs et handicapée d’une roue, j’attaquai bravement ma jungle perso.

Comme le dit fort bien ma copine paysanne Mentalo, l’exercice n’est pas désagréable, tant la monotonie de l’action associée aux vapeurs d’essence te font déconnecter du monde réel..

C’est donc d’un pas allègre que je passai ma faux, jusqu’au moment précis où je marchai de tout mon poids sur une planche qui avait en son sein perfide un clou, un putain de clou immense qui traversa, dans l’ordre d’apparition à l’écran: ma pompe puis mon pied!!

La douleur fut tellement intense que même pas je lançai une bonne bordée de jurons libératrice, non je couinai et, telle une Lara Croft paysagiste, j’arrachai la planche et la jetai violemment chez les voisins, dans le souci généreux que leur fils de deux ans partage mes stigmates..

Le Camarade, était absent. Mes enfants voyant leur mère arriver à cloche pied, la Converse niquée et le pied en charpie, l’appelèrent immédiatement: " ben, elle désinfecte et elle met un pansement, y a des Hello Kitty de Willow dans l’armoire". Un mec vert bouteille, donc!!

Je rappelle que nous étions le jour le plus férié de toute l’histoire du jour férié. Rajoute à celà que: j’ai perdu mon carnet de santé depuis la nuit des temps, je n’ai AUCUNE idée de mes dates de vaccination donc par conséquent des doses d’anticorps dans le dedans de moi-même, un clou, le jardin et là tu peux voir se profiler l’emmerdement maximum..

Qui fera l’objet d’un second billet car on me souffle que j’ai, quand même, un métier qu’il serait bien d’exercer…

 

 

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 41 autres abonnés